Bonjour à toutes !

Je m'appelle cannelle

Ma mission c’est d’accompagner des jeunes diplômées en quête de sens professionnel et écologique vers un entrepreneuriat durable qui leur ressemble. Je suis persuadée que chacune d’entre nous a un rôle à jouer dans l’émergence d’un système réellement durable, c’est à dire qui prend soin de ses voisins (à pattes, à racines, et autres organismes vivants), ressources et autres richesses. Pour cela, l’entrepreneuriat durable est d’après moi un merveilleux outil permettant de donner vie à des alternatives au système actuel, qui petits pas par petits pas, nous permettent d’amorcer cette transition.

L’entrepreneuriat durable féminin comme vecteur de transition écologique

Pour moi l’entrepreneuriat féminin a un véritable rôle à jouer dans la transition écologique qui s’amorce : que ce soit par le regard inclusif que portent les femmes sur la nature, par leur dynamisme quant à mener des projets à impact ou dans leur volonté de créer des activités qui respectent le fonctionnement de chacune et dans lesquelles elles puissent s’épanouir.
Pourtant, alors qu’une grande partie de la population souhaite changer les choses et s’engager dans un projet qui ai du sens, très peu s’en donnent vraiment les moyens. Permettre aux jeunes-femmes que j’accompagne de réaliser que non seulement c’est possible mais également faisable de passer à l’action : de trouver leur voie et de s’investir dans un projet qui leur parle intérieurement, est pour moi un levier d’action énorme de changement de paradigme.

Mon parcours est celui d’une amoureuse de la nature.

Après avoir suivi une école d’ingénieur agronome et m’être en particulier intéressée à l’agroécologie, je me sentais attirée par la création de ma propre activité impactante. J’ai alors poursuivi mes études par un Mastère spécialisé en entrepreneuriat dans une fameuse école parisienne. J’y ai appris comment entreprendre. Pourtant l’entrepreneuriat sans le sens, sans l’utiliser comme outil de changement me paraissait vide, creux. Je me suis alors intéressée à l’utilisation de cet outil dans la transition écologique, ce qui m’a donné l’opportunité de rencontrer une multitude de gens passionnants.

Toujours curieuses de pistes de réponses pour mon propre projet j’ai participé à de nombreuses formations : en savoir-être, en permaculture, en naturalisme, etc. Autant de briques qui enrichissaient ma vision du monde, mais qui ne m’aidaient pas non plus à savoir ce que je souhaitais faire. J’ai même passé mon CAP de pâtisserie !

En bénéficiant d’une opportunité, j’ai lancé mon entreprise, sans vraiment savoir ce que j’allais en faire après la mission en question passée. Ce n’est qu’après plusieurs opportunités autour de mes sujets de prédilections : agroécologie et entrepreneuriat durable, que j’ai décidé de tout mettre à plat en me faisant accompagner par une coach, puis deux, sur 1 an. Tout est alors devenu plus clair, j’ai pu prendre le temps de bien comprendre ce à quoi j’aspirais intérieurement. Puis, comment je souhaitais le matérialiser. Je me suis alors sentie plus libre, plus créative, plus sûre de moi. Et je me suis surtout rendue compte qu’il m’avait fallu 3 ans pour arriver à cela, alors que ça aurait pu se produire en seulement quelques mois à la sortie de mes études. C’est donc pour cela que j’ai décidé de créer des accompagnements qui permettent à des jeunes diplômées de trouver leur voie puis de passer à l’action directement à la sortie de leur cursus.

Et depuis, je me régale ! ☺

Les apprentissages de mon parcours

TOP 5

de mes petites originalités !

1
Je vis actuellement à Montréal et ce, au moins, pour les deux années qui arrivent.
2
Chaque matin je suis remplie de gratitude, tant mon activité me permet de répondre à mes aspirations, de rencontrer des gens extraordinaires, tout en respectant mon idéal de vie.
3
Régulièrement je fais des « retraites » sauvages, où je pars avec mon compagnon dans la montagne, pour me ressourcer.
4
Je suis passionnée de développement personnel, de naturalisme et de vulgarisation scientifique, et de tout ce qui me permet de réaliser ô combien notre planète est belle et comment nous pourrions mieux vivre dessus.
5
Je ne suis pas très « numérique », consciente des divers impacts que les nouvelles technologies ont sur le monde, j’essaye donc de limiter au mieux leur utilisation dans le cadre de mes accompagnements.
Précédent
Suivant

Tu es curieuse d’en savoir plus sur mes accompagnements et comment ils pourraient t’aider à y voir plus clair sur ton chemin ?