Interview de Louise, en chemin pour ouvrir un magasin vrac

J’ai « rencontré » Louise sur un groupe Facebook dédié à la paumitude. La paumitude c’est ce qu’on ressent lorsque notre activité pro et nos valeurs sont particulièrement dissonantes et qu’on ne sait pas trop comment faire pour trouver une voie qui nous permette à la fois de gagner de l’argent, tout en pouvant exprimer ce qui fait sens pour soi et pouvoir ainsi s’épanouir professionnellement (et personnellement).

Ce concept, créé par Make Sense, met en lumière une réalité générationnelle : beaucoup de jeunes, après avoir fait de longues études, sont confrontés à un travail qui ne leur correspond pas du tout (utilité, sens, valeurs profondes, etc.). Make Sense a alors créé un groupe : les Paumé.e.s, pour que chacun puisse parler de son vécu, puisse partager ses questionnements, là où il/elle en est.

Ce qui m’a tout de suite marqué chez Louise, c’est qu’elle venait partager son vécu, mais contrairement à ce qui se fait habituellement sur le groupe, elle venait surtout partager comment elle avait dépassé cette période de « quête de sens ».

C’est en effet, après une expérience pro qui ne lui convenait pas du tout et avoir sérieusement perdu le moral, qu’elle a décidé de tout arrêter, puis de réfléchir à quelque chose de différent, qui fasse sens avec son évolution personnelle …et c’est dans le vrac qu’elle est tombée !

Tu préfères l’écouter en podcast ? C’est par ici 👇

Pour en savoir plus et soutenir le projet Mont Vrac Louise :

https://www.facebook.com/MontVracLouise/

https://www.instagram.com/montvraclouise/

🍄 Ce que j’en retiens :

  • Ne pas attendre d’être vraiment mal dans son job, pour changer de voie.
  • Concernant les remarques de notre entourage, faire preuve de discernement et ne pas trop se laisser influencer par les sceptiques, qui ont tendance à projeter leurs peurs sur ceux qui osent. Comme le dit Louise : « On ne changera pas le monde si on compte sur les pessimistes! » 😉 (merci auteur inconnu !)
  • Ecouter des podcast et interviews inspirantes
  • Oser parler de ses peurs à des personnes de confiance positives (conjoint, amis, etc.) et rester dans l’action, comme antidotes à la peur de l’échec !

Un grand merci à Louise pour ce partage d’expérience, en espérant que cela t’inspire pour ton propre chemin !

Envie d’aller plus loin et de dépasser 4 des principaux freins quand on n’ose pas se lancer dans un projet qui fait sens ? Je t’invite à t’inscrire à la mini série gratuite de 4 vidéos ci-dessous ! 👇 👇 👇

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Pour aller plus loin, inscris-toi à la mini-série de 4 vidéos gratuites...

pour dépasser les 4 principaux freins auxquels on est confrontée quand on souhaite lancer son activité durable (même si on ne sait pas encore comment ;) )

symbole
les 4 freins les plus courants quand on suohaite lancer son activité durable
Cannelle
Cannelle

J’accompagne des jeunes diplômées en quête de sens professionnel et écologique vers un entrepreneuriat durable qui leur ressemble.

Qui suis-je ?

Laisser un commentaire